Vestiaire

Fashion & More

Joseph Beuys
Costume de feutre, version jeté au sol en 1971 à l’aéroport d’Orly, 1971
Vue d’exposition au MAMCO, Genève

Joseph Beuys
Costume de feutre, version jeté au sol en 1971 à l’aéroport d’Orly, 1971
Vue d’exposition au MAMCO, Genève

Jupe sur tailleur, why not ?

Kenzo fall 2014

Jupe sur tailleur, why not ?

Kenzo fall 2014

Reperee dans une exposition à la galerie Nuke, Alizé Meurisse, jeune artiste frenchie sélectionnée par Each x Other pour une collaboration pepsy.

Reperee dans une exposition à la galerie Nuke, Alizé Meurisse, jeune artiste frenchie sélectionnée par Each x Other pour une collaboration pepsy.

Paris vu par Walter Benjamin (1939)

Walter Benjamin, auteur de Paris, capitale du XIXe siècle : une conférence de Jean Lacoste, rédacteur en chef de la Quinzaine littéraire, auteur, traducteur et germaniste.

Pour Walter Benjamin (1892-1940), les passages parisiens étaient un concentré miniaturisé de Paris au XIXe siècle, comme si l’entrée des passages étaient les “ouvertures de grottes dantesques” ouvrant sur une ville bouillonnante de significations multiples. L’Essai sur les passages parisiens, conçu entre 1927 et 1929 comme une “féerie dialectique” proche des déambulations surréalistes d’André Breton et d’Aragon, est progressivement devenu une “histoire sociale de Paris au XIXe siècle” quand il a été publié en 1939, nourri d’une vaste compilation de citations, de commentaires, de remarques glanés dans les livres de la Bibliothèque nationale…
Walter Benjamin y décrit Paris au XIXe siècle comme un grand “désordre productif” faisant coexister la richesse et la pauvreté entre “promesses utopiques” et “fantasmagories oppressives”. Les Passages parisiens (en français Paris, capitale du XIXe siècle), représentent un extraordinaire hommage critique au Paris du XIXe siècle, brassant tous les thèmes (architecture, littérature, urbanisme, industrie, mode)… Comme Walter Benjamin, Jean Lacoste invite à comprendre notre époque de seuil entre deux siècles comme une “fantasmagorie”…

http://www.ifm-paris.com/fr/actualite/item/94417-paris-vu-par-walter-benjamin-1939.html
Paris vu par Walter Benjamin (1939)

Walter Benjamin, auteur de Paris, capitale du XIXe siècle : une conférence de Jean Lacoste, rédacteur en chef de la Quinzaine littéraire, auteur, traducteur et germaniste.

Pour Walter Benjamin (1892-1940), les passages parisiens étaient un concentré miniaturisé de Paris au XIXe siècle, comme si l’entrée des passages étaient les “ouvertures de grottes dantesques” ouvrant sur une ville bouillonnante de significations multiples. L’Essai sur les passages parisiens, conçu entre 1927 et 1929 comme une “féerie dialectique” proche des déambulations surréalistes d’André Breton et d’Aragon, est progressivement devenu une “histoire sociale de Paris au XIXe siècle” quand il a été publié en 1939, nourri d’une vaste compilation de citations, de commentaires, de remarques glanés dans les livres de la Bibliothèque nationale

Walter Benjamin y décrit Paris au XIXe siècle comme un grand “désordre productif” faisant coexister la richesse et la pauvreté entre “promesses utopiques” et “fantasmagories oppressives”. Les Passages parisiens (en français Paris, capitale du XIXe siècle), représentent un extraordinaire hommage critique au Paris du XIXe siècle, brassant tous les thèmes (architecture, littérature, urbanisme, industrie, mode)… Comme Walter Benjamin, Jean Lacoste invite à comprendre notre époque de seuil entre deux siècles comme une “fantasmagorie”…

http://www.ifm-paris.com/fr/actualite/item/94417-paris-vu-par-walter-benjamin-1939.html

Les clichés de la femme française !

fashioninfographics:

How to live like a French Girl
Via
Les clichés de la femme française !

fashioninfographics:

How to live like a French Girl

Via

A lire : l’interview parue dans Majestic Disorder d’Alve Lagercrantz, designer suédois des géniales collections femme de Dries Van Noten

Extrait : “Drawn to personal connections, literary inspirations and ingenious integrations, Alve is reachable by imagination. For him personal style isn’t about disposable trends. It represents the pure anthropological view of varying cultural identities and shines a light on the hidden details that make us humans so unique.”

http://majesticdisorder.com/alve-lagercrantz-designer-womenswear-at-dries-van-noten/

A lire : l’interview parue dans Majestic Disorder d’Alve Lagercrantz, designer suédois des géniales collections femme de Dries Van Noten

Extrait : “Drawn to personal connections, literary inspirations and ingenious integrations, Alve is reachable by imagination. For him personal style isn’t about disposable trends. It represents the pure anthropological view of varying cultural identities and shines a light on the hidden details that make us humans so unique.”

http://majesticdisorder.com/alve-lagercrantz-designer-womenswear-at-dries-van-noten/

Souvenirs de l’exposition éphémère CHOICES (23-25 mai) à l’Ecole des Beaux Arts de Paris, trois oeuvres de :
1. Michel Aubry
2. Julien Monnerie, Manschett, 2014
3. Cathryn Boch

LOOKBOOK/ Kenzo

la pluie fait son come-back? Ressortez cette veste Kenzo, les harmonies de couleurs seront toujours dans le ton



Kenzo, fall-winter 2013

FOCUS/ Art & Fashion Tour

image

Une bonne idée qu’ont eu Good2Know et l’Observatoire de l’art contemporain : proposer des Art & Fashion Tour dans les métropoles les plus excitantes du moment.

Comme leur nom l’indique, ses parcours offrent un double décryptage Art et Mode(s) pour des visions prospectives et des champs d’inspiration élargis :
- associer des anticipations d’artistes et des visions créatives de designers de mode, de design, d’art culinaire, d’architecture… d’horizons multiples et de les croiser pour en extraire des tendances à court et moyen terme.
- partir des biennales d’art contemporain de ville-phare car aujourd’hui, ces manifestations sont des condensés de géo-politiques qui tracent des lignes de perspectives sociétales et esquissent les courants de création.
- le mix de nouveaux spots créatifs : concepts-stores, ateliers, galeries, hôtels, restaurants, marchés et lieux privés ouverts sur demande. Des parcours de détection des mouvements émergents de consommation et de création.

Une analyse croisée art/mode/livestyle qui renouvelle le genre !

Programme :
- Berlin (juin-juillet 2014)
- Istanbul (automne 2014)
- São Paolo (automne 2014)
- Milan (Avril 2015)
- Venise (Printemps 2015)

Toutes les infos sur : www.observatoire-art-contemporain.com

Souvenirs de la merveilleuse exposition d’Aurélie Mathigot à la galerie Chevalier.
Broderies, crochet, tapisserie et même vidéo, l’artiste nous entraine dans ses paysages mentaux emprunts de poésie et de savoir-faire.

Galerie Chevalier
17 quai Voltaire, Paris 7e